Communiqué de la 6ème foire ouest africaine des semences paysannes

Un des membres de l’AFSA, le Comité des semences paysannes d’Afrique de l’Ouest (COASP), a rassemblé près de 500 personnes, notamment des petits agriculteurs, des représentants des organisations paysannes, de la société civile et des instituts de recherche nationaux et internationaux. Ils se sont réunis du 5 au 7 mars 2018 pour la 6ème Foire des Paysans d’Afrique de l’Ouest de Djimini, au Sénégal. Au cours des sessions d’échange d’informations et de connaissances sur les pratiques agricoles et les semences, ils ont réaffirmé l’importance et l’urgence de reconnaître et de renforcer les systèmes semenciers paysans, fondamentaux pour l’agroécologie paysanne, garantissant notre souveraineté alimentaire.

L’événement a généré une déclaration – disponible ici – exhortant les gouvernements:

  • D’abandonner toutes activités favorables au développement d’une agriculture industrielle destructrice de l’agriculture paysanne et qui diffuse les pesticides et les semences non reproductibles ;
  • D’abandonner toutes activités favorables à l’introduction de semences OGM ou issues des nouvelles biotechnologies (nouveaux OGM, OGM cachés) ;
  • D’abandonner toute activité d’appropriation du vivant par des droits de propriété intellectuelle sur les semences paysannes car elles sont contraires à nos us coutumes ;
  • De reconnaitre et protéger nos systèmes semenciers paysans et les droits collectifs des paysannes et paysans sur leurs semences dans les législations nationales et sous régionale ;
  • De défendre au sein du TIRPAA, les propositions des organisations paysannes pour la reconnaissance et la mise en œuvre des droits des agriculteurs ;
  • De créer de mécanismes garantissant la transparence et la participation à la prise de décision, y compris des femmes et des jeunes.
  • De soutenir les initiatives paysannes pour la promotion de l’agroécologie paysanne et des semences paysannes : cases vivantes de semences paysannes, foire des semences paysannes et toutes autres initiatives en faveur des semences paysannes ;
  • D’encourager les espaces de formations, de transmission de savoirs, et les alliances pour la co-construction des savoirs