L’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) est une large alliance de différents acteurs de la société civile qui font partie de la lutte pour la souveraineté alimentaire et l’agroécologie en Afrique. Il s’agit notamment des organisations d’agriculteurs africains, des réseaux africains d’ONG, des ONG africaines spécialisées, des mouvements de consommateurs en Afrique, des organisations internationales qui soutiennent la position de l’AFSA et les individus. Ses membres représentent les petits agriculteurs, les éleveurs, les chasseurs / cueilleurs, les peuples autochtones; Des institutions fondées sur la foi et des écologistes de toute l’Afrique. C’est un réseau de réseaux et compte actuellement 30 membres actifs.

Bref Historique

L’AFSA a d’abord été conçu en 2008 par un groupe d’individus concernés et a été lancé à la Conférence des Parties 17 (COP 17) de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC) à Durban, en Afrique du Sud, en décembre 2011. Au lancement, AFSA a publié un Rapport soulignant que la souveraineté alimentaire peut refroidir la planète, tout en alimentant le monde et en régénérant les écosystèmes. Les membres de l’AFSA représentent les petits agriculteurs, les éleveurs, les chasseurs / cueilleurs, les peuples autochtones, les citoyens et les écologistes d’Afrique qui ont une forte voix qui façonnent la politique sur le continent dans le domaine des droits communautaires, de l’agriculture familiale, de la promotion des savoirs traditionnels et des systèmes de connaissances, L’environnement et la gestion des ressources naturelles. Ainsi, fournir un forum pour analyser, discuter des problèmes, contester les politiques et identifier les moyens d’aller de l’avant.

À quoi AFSA croit-il?

Championner les petits systèmes africains d’agriculture et de production familiale basés sur des approches agroécologiques et autochtones qui soutiennent la souveraineté alimentaire et les moyens de subsistance des communautés Résistant à l’industrialisation de l’agriculture africaine qui entraînera des saisies massives, la destruction de la biodiversité et des écosystèmes autochtones, le déplacement des peuples autochtones en particulier Les communautés pastorales et les cueilleurs de chasseurs et la destruction de leurs moyens de subsistance et de leurs cultures. Les solutions africaines aux problèmes en Afrique et la croyance en la richesse de notre diversité. AFSA vise à être une voix forte qui forme la politique sur le continent dans le domaine des droits communautaires, de l’agriculture familiale, de la promotion des connaissances traditionnelles et des systèmes de connaissances, de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles.

Vision AFSA

* L’Afrique développe des modes de vie justes et équitables pour ses gens en harmonie avec la nature.

* L’Afrique exploite et renforce continuellement ses systèmes de savoirs traditionnels.

* Les peuples africains contrôlant leurs territoires, leurs moyens de subsistance et leurs systèmes de gouvernance et les processus décisionnels connexes.

* Les peuples africains occupant leurs gouvernements et leurs pouvoirs d’entreprise pour rendre compte de leur héritage aux générations futures.

Mission de l’AFSA

L’objectif principal de l’AFSA est d’influencer les politiques et de promouvoir les solutions africaines pour la souveraineté alimentaire. AFSA sert de plate-forme continentale pour la consolidation des questions relatives à la souveraineté alimentaire et rassemble une voix unique et plus forte sur les problèmes et dépose des solutions claires et réalisables.
Principes de l’AFSA

Les principes contraignants d’AFSA sont énumérés ci-dessous. Ils définissent le type d’alliance que les membres veulent créer et à la hauteur. Cette liste augmentera et se développera au besoin.

1. Former les petits systèmes d’agriculture / production familiale africaine basés sur des approches agroécologiques et autochtones qui soutiennent la souveraineté alimentaire, la santé, la nutrition et les moyens de subsistance des communautés.

2. Résister à l’industrialisation et à la marchandisation de l’agriculture et des systèmes alimentaires africains, de l’accaparement des terres, de la destruction de la biodiversité et des écosystèmes, du déplacement des peuples autochtones en particulier des communautés pastorales et des cueilleurs de chasseurs et de la destruction de leurs moyens de subsistance et de leurs cultures.

3. Mettre l’accent sur les solutions africaines aux problèmes africains et la croyance en la richesse de notre diversité.

4. Être une voix forte pour façonner les politiques sur le continent dans le domaine des droits communautaires, de l’agriculture familiale, de la promotion des savoirs traditionnels, de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles.

5. Mettre l’accent sur les femmes et les jeunes en tant qu’acteurs clés de la souveraineté alimentaire.

6. Contribuer à la propriété et au contrôle des terres entre les mains des communautés.

7. Rejeter le génie génétique et la privatisation des organismes vivants.

8. Assurer une compréhension claire et une analyse continue de la dimension politique de l’agroécologie et de la souveraineté alimentaire et la communiquer clairement.

9. Travailler en synergie avec tous les acteurs qui renforcent nos activités AFSA.

10. Mobiliser les agriculteurs, les éleveurs, les pêcheurs, les cueilleurs, les consommateurs et d’autres voix de base pour parler de l’agroécologie, de la souveraineté alimentaire et du travail d’AFSA.

11. Assurer l’apprentissage croisé et la collaboration entre les membres.

12. Travailler pour promouvoir les droits des peuples autochtones et des communautés locales à contrôler leurs ressources naturelles.