In Agroecology, Non classifié(e), Nouvelles, Publications

AFSA a célébré le lancement d’un nouveau livre : « Agroecology – notre terre est notre vie » lors du rassemblement des membres de l’AFSA à Nairobi en décembre 2021.

Le livre rassemble dix études de cas de six pays qui démontrent les avantages de l’agroécologie : redonner vie au sol, conserver la biodiversité et ne laisser personne derrière.

Le livre explique pourquoi la terre est si importante pour les Africains. En Afrique, la terre revêt une multitude de dimensions, notamment culturelles et religieuses. C’est sur la terre que nous construisons des maisons pour nous protéger des éléments naturels, que nous cultivons pour nourrir nos familles et que nous faisons paître nos animaux pour assurer notre subsistance. Sur la terre, l’eau coule et est stockée pour une utilisation actuelle et future ; les plantes sauvages poussent et leurs fruits sont cueillis pour la nourriture ; la faune et les micro-organismes prospèrent dans le cadre de l’écosystème mondial complexe.

La crise climatique et les pratiques agricoles destructrices mettent à mal la capacité des agriculteurs africains à produire des aliments sains en quantité suffisante. Les pluies saisonnières dont dépendent les agriculteurs ne se matérialisent plus ou tombent sous forme de fortes tempêtes qui emportent les sols et les semences.

Ce recueil d’histoires vécues sur le terrain montre les avantages de l’agroécologie, une méthode d’agriculture plus réfléchie, plus holistique et plus naturelle, qui consiste à travailler avec la nature et non à la combattre. Les communautés font revivre les terres infertiles, conservent les plantes et la faune indigènes, et recréent un écosystème équilibré et prospère.

La durabilité est un thème récurrent. Une agriculture qui exploite les ressources et détruit les terres qu’elle exploite n’est ni durable ni responsable. L’approche technologique « taille unique » ne l’est pas non plus. Les modèles d’agroécologie les plus efficaces s’adaptent au contexte local, au terrain et aux traditions indigènes.

Les agriculteurs des collines de Tanzanie montrent comment le creusement de terrasses pour créer des lits et la construction de tranchées pour recueillir l’eau de pluie empêchent le ruissellement et l’érosion des sols. De même, les agriculteurs du Zimbabwe, qui avaient auparavant du mal à trouver une source d’eau durable, disposent désormais d’une telle abondance d’eau qu’ils peuvent cultiver du riz.

Des projets au Kenya et au Togo se sont tournés vers l’agroécologie pour restaurer la fertilité des sols, en fabriquant des intrants durables et organiques tels que le bokashi. Les agriculteurs apprennent à les produire rapidement et efficacement sur place en utilisant des matériaux peu coûteux et disponibles localement. Par conséquent, ces bio-fertilisants sont rentables, riches en nutriments et naturellement exempts de produits chimiques toxiques dangereux pour le sol et la santé humaine.

L’agroécologie est un mouvement social qui s’efforce de rendre l’agriculture durable accessible à tous. Le travail inspiré avec les groupes sociaux les plus vulnérables redonne dignité et indépendance à ceux qui ont lutté pour subvenir aux besoins de leur famille. En garantissant les droits fonciers, en enseignant la gestion durable des terres ou les compétences en matière d’agroforesterie, les initiatives menées en Ouganda, au Kenya et au Sénégal montrent que l’accès à une éducation et à un soutien adéquats permet de ne laisser personne de côté.

Ces dix histoires montrent comment l’agroécologie favorise la santé des sols, préserve la biodiversité et redonne de la dignité aux petits producteurs alimentaires d’Afrique.

TÉLÉCHARGEZ VOTRE COPIE ICI

Recent Posts
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Start typing and press Enter to search

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x