COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Lancement de la campagne de l’AFSA : l’Agroécologie – la vraie solution au changement climatique en Afrique

L’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire en Afrique (AFSA) lance aujourd’hui la Campagne d’Agroécologie pour l’Action Climatique (#A4CA) lors de la Semaine Africaine du Climat à Accra, Ghana (18-22 mars 2019) appelant tous les acteurs à promouvoir l’Agroécologie comme une solution viable pour l’adaptation au changement climatique et son atténuation.

La campagne vise à faire de l’agroécologie une réponse politique clé au changement climatique qui a un impact négatif sur la vie économique, sociale et écologique de l’Afrique et des Africains. La campagne touchera 7 millions de citoyens africains sur une période de deux ans. Les citoyens seront mobilisés et les décideurs politiques seront ciblés dans 10 pays africains : Sénégal, Togo, Kenya, Ouganda, Zambie, Malawi, Éthiopie, Ghana, Bénin et Cameroun.

La présidente de l’AFSA, Mariann Bassey-Orovwuje, a souligné la gravité du défi : ” L’Afrique souffre de l’injustice d’être le continent le plus durement touché par le changement climatique tout en contribuant le moins à sa cause. Le changement climatique est déjà une réalité vivante pour des millions d’agriculteurs, de pasteurs et de pêcheurs africains, car les sécheresses, la dégradation des parcours et l’augmentation de la température des océans menacent les moyens de subsistance et affaiblissent la sécurité alimentaire. Les femmes, les enfants et les jeunes sont souvent les premiers à en souffrir.”

L’agriculture est l’un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre et pourtant potentiellement l’une des solutions de première ligne au changement climatique. Les systèmes alimentaires mondiaux génèrent un tiers de tous les gaz à effet de serre (GES) et sont responsables de 75% de la déforestation mondiale. Une grande partie de ce phénomène est liée aux systèmes alimentaires industriels qui dégradent l’environnement, détruisent la biodiversité et réduisent les moyens de subsistance des agriculteurs.

Le coordinateur de l’AFSA, le Dr Million Belay, a expliqué : ” Il ne nous reste que quelques années pour ralentir, arrêter et renverser cette crise existentielle, nous n’avons pas de temps à perdre. Cette campagne vise à intégrer l’agroécologie en tant que stratégie clé d’atténuation du changement climatique et d’adaptation dans les plans climatiques officiels de dix pays africains”.

Les systèmes agroécologiques maintiennent le carbone dans le sol, rétablissent la fertilité des sols et assurent une alimentation saine et nutritive pour tous. Les pratiques agricoles agroécologiques augmentent les rendements dans toute l’Afrique, en s’appuyant sur les connaissances locales des producteurs alimentaires. Les pratiques agricoles agroécologiques renforcent la résilience et aident les agriculteurs à s’adapter aux effets du changement climatique.

La campagne exhorte les parties prenantes à agir maintenant.

Plus précisément, nous appelons de nos vœux :

¥ Les gouvernements africains doivent inclure et financer les approches agroécologiques dans les plans nationaux d’adaptation, les contributions nationales et les politiques relatives aux changements climatiques.
¥ Les citoyens africains doivent adresser des pétitions à leurs dirigeants et exiger des systèmes alimentaires durables qui renforcent la résilience des petits producteurs alimentaires.
¥ Les partenaires de la coopération, les bailleurs de fonds et les philanthropes doivent mettre à disposition des ressources pour soutenir les approches agroécologiques pour l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets.
¥ Les négociateurs africains sur le changement climatique feront progresser l’agroécologie dans le cadre de leurs recommandations au travail conjoint de la Coronovie sur l’agriculture (KJWA).

###

 

Pour obtenir de plus amples renseignements ou des entrevues, veuillez communiquer avec :
Dr Million Belay – Coordinateur AFSA. Courriel : million.belay@afsafrica.org
Mariann Bassey-Orovwuje – Présidente de l’AFSA. Courriel : annybassi@yahoo.com

 

Notes à l’intention des rédacteurs en chef
L’AFSA est devenue la voix continentale de la souveraineté alimentaire, moteur de la transition vers l’agroécologie en Afrique. Après une année de débats et de discussions, les nombreux membres de l’AFSA, répartis dans 50 pays, se sont maintenant ralliés à cette campagne et se sont engagés à une action collective pour placer l’agroécologie au centre de la réponse politique de l’Afrique.

La Semaine africaine du climat, organisée par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et ses partenaires, rassemble divers acteurs des secteurs public et privé et contribuera à démontrer qu’il existe un véritable soutien international en faveur d’une intensification de l’action climatique. Plus précisément, l’événement se concentrera sur la manière dont l’engagement entre les Parties au processus international dirigé par l’ONU pour faire face au changement climatique et les parties prenantes non-Parties peut être renforcé davantage dans les secteurs clés pour l’Afrique, y compris l’énergie, l’agriculture et les établissements humains. La Semaine Africaine du Climat 2019 se veut un lieu d’échanges ouvert à tous pour présenter des actions novatrices dans la région, en particulier dans la perspective du Sommet du Secrétaire général des Nations Unies sur le Climat en septembre 2019. cette fin, l’objectif de la Semaine africaine du climat est d’encourager la mise en œuvre des contributions des pays déterminées au niveau national dans le cadre de l’Accord de Paris et des mesures climatiques pour atteindre les objectifs de développement durable de 2030.

 

Téléchargez une copie pdf du communiqué de presse ici

T