In AFSA in the Media, Communiqué de presse, Nouvelles

Investir dans l’agroécologie pour développer les entreprises agroécologiques et soutenir les marchés territoriaux est l’option la plus fiable pour réaliser une transformation fondamentale du système alimentaire qui soutienne des économies alimentaires locales saines et prospères et des systèmes agricoles de petits exploitants écologiquement résilients.

Les participants ont convenu de

  • Accroître la reconnaissance des entrepreneurs agroécologiques africains et des marchés territoriaux en informant et en soutenant les mouvements d’agroécologie, les donateurs/investisseurs, les prestataires de services et les gouvernements.
  • Créer un élan pour formuler des recommandations politiques et lancer de nouveaux programmes.
  • Créer et maintenir une communauté de soutien pour un environnement commercial favorable aux entrepreneurs agroécologiques africains et augmenter la demande, c’est-à-dire en favorisant les marchés territoriaux.

Munyonyo, Ouganda, 26 mai 2022 – L’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) a collaboré avec des partenaires pour organiser le premier rassemblement continental de trois jours sur l’entreprenariat agro-écologique africain et les marchés territoriaux à Munyonyo, en Ouganda, du 24 au 26 mai 2022. Le rassemblement a réuni des acteurs de plus de 30 pays, avec plus de 130 personnes présentes en personne et plus de 80 participants virtuels.

Ce rassemblement, le premier du genre, avait pour but de fournir une plateforme aux acteurs de l’agroécologie et de ceux qui partagent les mêmes idées pour discuter et définir l’avenir de l’entrepreneuriat agroécologique et des marchés territoriaux en Afrique afin d’améliorer les investissements et les changements de politique.

À l’heure où le monde est confronté à des risques majeurs pour la sécurité alimentaire, la communauté mondiale commence à s’accorder sur la nécessité de rendre nos systèmes alimentaires plus durables. La pandémie de COVID-19 a mis en évidence les failles et l’incapacité des systèmes alimentaires industriels mondiaux à répondre aux besoins des consommateurs locaux. Simultanément, la pandémie a révélé l’énorme opportunité d’amplifier l’importance et la résilience des chaînes d’approvisionnement plus courtes et des entreprises et marchés agroécologiques pour résister aux crises mondiales, ainsi que de démontrer comment les petits exploitants agricoles produisant des aliments agroécologiques peuvent répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels de la population.

Le Dr. Million Belay, coordinateur général de l’AFSA, a déclaré : « L’agroécologie garantit que les producteurs d’aliments et les communautés, en particulier les communautés rurales et les agricultrices, ont la capacité et les ressources nécessaires pour continuer à nourrir leur famille dans les moments difficiles. Il est temps que les gouvernements africains et les communautés de donateurs et d’investisseurs accordent plus d’attention au développement des marchés territoriaux et au soutien des entreprises agroécologiques afin de s’assurer que les communautés construisent un avenir résilient malgré les nombreuses crises qu’elles traversent. »

Les recherches de l’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire en Afrique ont identifié une émergence dynamique d’entrepreneurs agroécologiques à travers l’Afrique qui s’engagent dans la commercialisation et la distribution de produits et d’intrants agroécologiques. Ce rassemblement témoigne de leur nombre, de leur dynamisme et de leur importance. Ces produits comprennent : les fruits et légumes frais, les céréales et les légumineuses ainsi que les produits alimentaires à valeur ajoutée, sans oublier les biofertilisants et les biopesticides.

« Avec Sylva food solutions, je travaille avec des petits exploitants agricoles pour promouvoir des cultures négligées et sous-utilisées », a déclaré Mme Sylvia Banda de Sylva Foods en Zambie. Je possède deux usines dans lesquelles nous transformons leurs produits, les conditionnons selon des normes appropriées et les vendons dans de grands magasins. Jusqu’à présent, nous avons formé plus de 25 000 petits exploitants agricoles, dont 90 % sont des femmes. Les petits exploitants ont de plus en plus de chances de s’engager dans l’agroécologie, mais nous avons besoin d’aide pour sensibiliser le public et obtenir une aide financière pour aller plus loin.

Daniel Moss, codirecteur du Fonds pour l’agroécologie, a déclaré : « Des donateurs du monde entier soutiennent la conférence sur l’entrepreneuriat agroécologique et les marchés territoriaux en Afrique. Pourquoi ? Pendant trop longtemps, les donateurs ont investi dans l’agriculture industrielle avec des résultats médiocres pour les moyens de subsistance, la santé, les écosystèmes et les droits de l’homme. Un changement radical est en cours. Les bailleurs de fonds rejoignent les mouvements et les entrepreneurs de l’agroécologie en souscrivant aux principes de l’agroécologie et en investissant dans des systèmes alimentaires véritablement équitables et durables. »

Le rassemblement de trois jours comprend une variété d’activités telles que des visites de terrain d’entreprises agroécologiques et de marchés territoriaux, une exposition sur l’entrepreneuriat agroécologique de divers pays sur les meilleures pratiques et les activités en cours, ainsi que des tables rondes et des discussions de groupe qui approfondissent les marchés territoriaux, les systèmes de soutien de l’EEA, les politiques habilitantes et la participation des consommateurs et des citoyens.

Sunday Bob George, agent agricole principal pour l’alimentation, ministère de l’agriculture, de l’industrie animale et de la pêche, Ouganda, a déclaré : « Nous avons de nombreuses politiques qui encouragent l’agroécologie. Notre plan stratégique pour le secteur agricole aborde les questions d’agriculture durable dont l’agroécologie est une composante. En tant que ministère de l’agriculture, nous sommes en train de développer une stratégie nationale d’agroécologie qui fournira une voie claire sur la direction dans laquelle l’agroécologie peut se développer ».

 

Pour de plus amples informations ou des interviews, veuillez contacter :

 

Dr Million Belay : Coordinateur général de l’AFSA.

Courriel : million.belay@afsafrica.org

Charles Olweny : Coordinateur des campagnes et du plaidoyer

Courriel : charles.olweny@afsafrica.org

Pour en savoir plus  https://aaeconvening.afsafrica.org/

 

###

Un bref aperçu de l’AFSA :

L’AFSA est la plus grande voix continentale pour la souveraineté alimentaire et l’agroécologie en Afrique. Il s’agit du plus grand réseau de réseaux en Afrique, avec plus de 30 membres de réseau ayant une portée potentielle combinée de 200 millions d’Africains. Ses membres sont des agriculteurs, des communautés autochtones, des pasteurs, des chasseurs et des cueilleurs, des pêcheurs, des réseaux de consommateurs, des réseaux de femmes et de jeunes, des organisations confessionnelles et des organisations de la société civile (OSC).

Recent Posts
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Start typing and press Enter to search

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x