board-fr

underline

Les membres du Conseil d’Administration d’AFSA sont élus tous les trois ans par l’Assemblée générale. Seuls les membres de base peuvent voter et se présenter aux élections pour devenir membre. Voici les membres du conseil d’administration titulaire pour la période 2020-2022, élus par l’Assemblée générale tenue en novembre 2019 à Addis-Abeba, en Éthiopie.

chris-macoloo-copy

Chris Macoloo, President

underline
sikeli

Jean Paul Sikeli, Board Member

underline
screen-shot-2019-11-15-at-15.18.05

Fidele Houssou, Membre

josephine

Josephine Atangana, Secretary

underline
screen-shot-2019-11-15-at-15.40.35

Fassil Gebeyehu (PhD), Board Member

underline
p1010549

Ali Aii Shatu, Treasurer

underline
img_6606

Mariama Sonko, Board Member

underline

Tenez-vous informé

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles et événements en saisissant vos coordonnées dans les cases ci-dessous et en vous inscrivant à notre bulletin.

Contactez nous

Pour toute demande d’information générale, n’hésitez pas à nous contacter

P.O.Box 571 Kampala, Uganda

Courriel: afsa@afsafrica.org

Web: www.afsafrica.org

Suivez nous

Visiteurs

[powr-hit-counter id=08deb970_1539263115]

Copyright Tous droits réservés © Afsafrica 2019

Start typing and press Enter to search

Le docteur Chris Macoloo est le directeur régional pour l’Afrique de World Neighbors, une organisation internationale de développement.

Chris est basé à Nairobi, au Kenya, d’où il dirige l’équipe de développement de World Neighbors dans cinq pays africains. Chris combine la formation et l’expérience dans le travail académique avec le travail de développement international.

Il est titulaire d’un doctorat en géographie et planification urbaines de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, et a enseigné pendant plus de 20 ans à l’Université de Nairobi, au Kenya, où il a occupé le poste de professeur associé. Il a plus de 15 ans d’expérience en développement international au sein d’organisations non gouvernementales internationales.

Dans son portefeuille actuel, Chris gère des programmes de développement axés sur l’agriculture durable, les moyens de subsistance, la gestion des ressources naturelles et la santé communautaire et reproductive. Il assure le leadership stratégique de l’équipe Afrique dans le but de renforcer les capacités des organisations locales à maîtriser leurs processus de développement.

Juriste de formation, Jean-Paul SIKELI est titulaire d’un DESS en droits de l’homme et d’un DEA en droit public, option droit international.

Ses recherches ont porté sur la tension entre les droits de l’homme et la biotechnologie moderne dans le contexte de la sécurité alimentaire d’une part, et la lutte contre le terrorisme en droit international, d’autre part.

Il est l’auteur de plusieurs articles et d’un ouvrage sur les OGM publié aux Editions Universitaires Européennes.
Au niveau professionnel, Jean-Paul SIKELI a été consultant pour la FAO à l’occasion d’un projet national sur les semences et consultant à l’Inades-Formation International.

Il a occupé les postes de Chargé de Programme puis de Secrétaire Exécutif de la Coalition pour la protection du Patrimoine Génétique Africain (COPAGEN), poste qu’il occupe depuis août 2014.

COPAGEN est un mouvement associatif citoyen qui défend les droits des communautés sur les ressources génétiques contre diverses formes de menaces, y compris les OGM et le phénomène d’accaparement des terres et des ressources naturelles. Jean-Paul SIKELI a mené de nombreuses initiatives de plaidoyer pour sauvegarder le patrimoine génétique africain.

Fifamè Fidèle Houssou-Gandonou est la coordinatrice régionale de la Campagne sur la sécurité alimentaire de l’Association des Conseils des Eglises en Afrique de l’Ouest, basée à Lomé, Togo. Fidele est curé de paroisse et professeur à l’Université protestante d’Afrique de l’Ouest. Née le 23 avril 1974 à Cotonou, au Bénin, Fidele est mariée et mère d’un garçon.

Elle a étudié la théologie à Porto-Novo (Bénin), Yaoundé (Cameroun) et Paris (France). Pasteur de l’Église méthodiste protestante du Bénin (EPMB), elle est titulaire d’un doctorat en théologie. L’objectif poursuivi dans sa recherche est d’enraciner le féminisme au Bénin en utilisant des outils éthiques pour démontrer la validité du féminisme.

Sa thèse a été publiée dans l’édition Globethics sous le titre : Les fondements éthiques du féminisme : une réflexion dans le contexte africain. Fidele est membre du Circle of Concerned African Theologians et formateur en animation et études bibliques appliquées.

Josephine Atangana est basée au Cameroun. Elle représente la Plate-forme sous-régionale de l’Afrique centrale des organisations de producteurs – PROPAC au sein de AFSA. Fondé en 2005, PROPAC regroupe des plates-formes nationales de 10 pays dans la sous-région de l’Afrique centrale.

PROPAC est un membre fondateur de l’Organisation panafricaine des agriculteurs (PAFO). La mission de PROPAC est d’aider au positionnement des producteurs et de leurs organisations comme de véritables entrepreneurs et partenaires dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques agricoles en Afrique Centrale.

Fassil Gebeyehu Yelemtu (PhD) est le coordinateur général du Réseau africain de la biodiversité. ABN accompagne les Africains dans l’expression de leurs points de vue sur des questions telles que la souveraineté alimentaire et semencière, le génie génétique, les agrocarburants, la protection de la biodiversité, les industries extractives et les droits des petits exploitants agricoles.

ABN se concentre sur les savoirs autochtones, l’agriculture écologique et les droits, politiques et législations liés à la biodiversité.

Ils sont à l’avant-garde des approches culturellement centrées sur les problèmes sociaux et écologiques en Afrique en partageant leurs expériences, en co-développant des méthodologies et en créant une voix africaine unie sur le continent sur ces questions.

Ali Aii Shatu détient un diplôme national supérieur en soins infirmiers vétérinaires. En octobre 2000, elle a été recrutée en tant que coordonnatrice du programme de promotion des femmes et des femmes à MBOSCUDA et a occupé ce poste pendant six ans et a été élue au conseil d’administration de MBOSCUDA en tant que présidente du sous-comité des finances en 2010, poste qu’elle détient encore.

Pour sa vaste expérience et son excellence, Ali a été élu pour représenter le Comité de coordination des peuples autochtones d’Afrique (IPACC), un réseau de 150 organisations de peuples autochtones dans 20 pays africains de l’AFSA. Elle a également été le point focal de l’IPACC sur les questions liées à l’alimentation et à l’agriculture.

En novembre 2016, elle a été élue pour servir l’Alliance en tant que trésorière. Une mère de trois, deux fils et une fille, Mme Ali s’est consacrée au mouvement de souveraineté alimentaire qui promet à ses enfants un avenir meilleur.

Mariama SONKO est une paysanne, trésorière de son Association de base AJAC LUKAAL, coordinatrice nationale au Sénégal, et présidente du mouvement international “Nous sommes la solution”.

Mariama vit à Niaguiss, un village du sud-ouest du Sénégal. En 1990, elle a rejoint le mouvement et depuis lors, elle soutient les connaissances locales et les pratiques agricoles. Elle a cinq enfants et ses propres produits agricoles sont à la base de l’alimentation de sa famille.

Elle lutte pour les droits humains et socio-économiques des femmes et des jeunes. Nous sommes la Solution pratique l’agroécologie et l’agriculture familiale, encourage la souveraineté alimentaire, les semences paysannes, la biodiversité et la demande d’accès équitable aux ressources.
Nous sommes la solution ” est née d’une campagne 2011 pour la souveraineté alimentaire en Afrique. En 2014, il est devenu un mouvement de femmes rurales.

Le mouvement œuvre pour la promotion des connaissances et des pratiques paysannes, une meilleure gouvernance agricole par les décideurs et la valorisation de la production de l’agriculture familiale africaine (agroécologie et semences paysannes), qui ont toujours préservé la souveraineté alimentaire en Afrique.