In Nouvelles, Publications

Il ne fait aucun doute que les marchés africains sont aussi divers que les pays et les cultures africaines. Les onze articles de cette publication ne sont que la partie visible de l’iceberg.

Principalement associés aux fruits et légumes frais et aux animaux vivants provenant directement des zones de production, les marchés africains rassemblent de nombreuses personnes, sans distinction de classe, de religion ou de milieu socio-économique.

Les marchés africains ont depuis longtemps reconnu que les petits exploitants agricoles, qui sont majoritaires en Afrique, ne peuvent pas produire uniquement pour des chaînes de valeur étroites, mais qu’ils savent refléter des systèmes alimentaires plus larges. Ils n’existent pas isolément mais coexistent avec les marchés traditionnels et prouvent que tous les produits agricoles de base ne peuvent pas être échangés par des canaux formels. C’est pourquoi tous les pays africains disposent de marchés dynamiques qui s’étendent des zones rurales aux bords des routes urbaines.

Les onze nouvelles décrivent et célèbrent la diversité des expériences de marché du Sénégal à l’ouest, en passant par l’Afrique centrale et orientale jusqu’au Lesotho au sud du continent.

Lisez-les ici

Recent Posts
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Start typing and press Enter to search

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x