In Communiqué de presse, Nouvelles

Vue d’ensemble

L’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) est une vaste alliance d’acteurs de la société civile qui participent à la lutte pour la souveraineté alimentaire et l’agroécologie en Afrique. Il s’agit notamment des réseaux de producteurs alimentaires africains, des réseaux d’OSC africaines, des organisations de populations autochtones, des organisations confessionnelles, des groupes de femmes et de jeunes, des mouvements de consommateurs et des organisations internationales qui soutiennent la position de l’AFSA. C’est un réseau de réseaux, qui compte actuellement 35 membres actifs dans 50 pays africains.

L’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) et l’Union africaine (UA), en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture en Afrique de l’Est et le bureau africain du Programme alimentaire mondial, ont entamé un processus de quatre ans visant à élaborer une politique alimentaire pour l’Afrique. Le projet est en partie soutenu par Welthungerhilfe (WHH) dans le cadre de son projet multi-pays « Renforcer la gouvernance rurale pour le droit à une alimentation adéquate ».

Dans le cadre de ce projet, AFSA a entrepris une étude régionale afin d’informer le développement d’une politique alimentaire africaine. Le rapport fournit les principales conclusions sur les raisons pour lesquelles le continent a besoin d’une politique alimentaire africaine, des recommandations sur les principaux sujets qu’une telle politique devrait couvrir et, un processus et un calendrier pour la développer. AFSA cherche maintenant à développer une note politique basée sur le rapport final de l’étude avec le soutien financier de Welthungerhilfe.

Appel à l’expression d’intérêt.

La nécessité d’élaborer une note d’orientation s’explique par le fait qu’étant donné l’ampleur du rapport d’étude (ci-joint), il est nécessaire d’identifier les éléments politiques clés de l’étude, les conclusions et les recommandations pour l’action politique.  Au-delà de la présentation d’un résumé de l’étude, la note de synthèse permettra aux efforts de plaidoyer des acteurs de la société civile d’identifier facilement les questions politiques clés, de les présenter aux décideurs et, en même temps, de les utiliser pour élaborer des documents de position pour leur plaidoyer.

L’AFSA lance un appel à manifestation d’intérêt individuel pour développer le mémoire susmentionné.

La manifestation d’intérêt doit comprendre les éléments suivants ;

  1. Proposition de schéma du mémoire
  2. Les délais proposés pour la réalisation de la mission
  3. Estimation des coûts soumise à des déductions fiscales conformément aux lois de la République d’Ouganda.
  4. Références du consultant.

Date limite de soumission : 24 juillet 2021 Email de contact : afsa@afsafrica.org

Recommended Posts
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Start typing and press Enter to search

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x