In Nouvelles, Terrain

Vous êtes chaleureusement invités à partager vos histoires de terre et de sol. Vous pouvez même les faire publier !

La terre est une ressource communautaire : nous en sommes les gardiens et devons la transmettre aux générations futures avec un sol vivant. Nous avons appris de bonnes pratiques foncières de nos grands-parents qui tenaient compte de tous les utilisateurs de la terre, y compris les pasteurs, les chasseurs, les pêcheurs, les cueilleurs de fruits sauvages et les animaux sauvages. Nous nous appuyons sur nos riches connaissances indigènes et sur une compréhension scientifique de pointe de la microbiologie des sols pour donner aux producteurs d’aliments l’accès à des technologies d’amélioration des sols mises au point en Afrique. Nous défendons et promouvons les droits des femmes à la terre ; le dynamisme des femmes dans la défense des politiques foncières et la lutte pour les droits fonciers est au cœur de notre travail.

Afin de renforcer la base de preuves pour une utilisation durable des terres et de partager les bonnes pratiques, l’AFSA documente des études de cas sur les terres et les sols. Nous voulons démontrer les avantages d’une gestion durable et régénératrice des terres, et nous sommes impatients de connaître l’excellent travail que les agriculteurs, les éleveurs, les peuples indigènes, les femmes, les jeunes, les chercheurs, les scientifiques et les projets réalisent dans ce domaine. Voici quelques exemples d’études de cas : systèmes de gestion des terres indigènes, actions réussies en faveur des droits fonciers des femmes, projets innovants de régénération des sols, agroforesterie, biofertilisants, gestion communautaire de l’utilisation des terres, et bien d’autres encore.

L’AFSA a déjà développé environ 70 études de cas sur l’agroécologie, les semences, les droits fonciers et le pastoralisme. Vous pouvez les consulter, toutes, à l’adresse suivante : https://afsafrica.org/?lang=fr

Si vous avez un cas concernant la terre et le sol que vous souhaitez partager, vous êtes invité à vous impliquer. Il s’agit d’un processus en deux étapes. Tout d’abord, nous vous demandons de nous envoyer une brève manifestation d’intérêt résumant l’étude de cas que vous proposez. Ensuite, si l’étude de cas que vous proposez correspond à notre programme, nous vous inviterons à nous envoyer l’étude de cas complète en utilisant un modèle que nous avons élaboré. Nous disposons d’un petit budget pour vous aider à couvrir les dépenses, si un travail supplémentaire est nécessaire pour réaliser votre étude de cas.

Veuillez remplir le formulaire de manifestation d’intérêt et le renvoyer à : michael.farrelly@afsafrica.org avant la date limite du 15 avril 2020.

Nous sommes impatients de vous entendre !

Merci d’avance

Michael Farrelly

Chargé de programme, AFSA

Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search